Communiqué de presse

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 11 mai 2015 – La population de Saint-Jean-sur-Richelieu est en faveur de la proposition municipale concernant la protection des boisés en zone urbaine et ce, dans une proportion de 71 %. C’est ce que révèle un sondage de la firme Segma Recherche réalisé entre le 30 mars et le 15 avril 2015 auprès de 1100 répondants. Notons que cette proposition municipale protège 90 % des boisés en zone urbaine alors que le plan de conservation actuel en protège 66 %.

De façon majoritaire, la population de Saint-Jean-sur-Richelieu est en accord avec la proposition de la Ville. Le taux d’adhésion fluctue selon que la proposition est associée ou non à des coûts pour la mise en œuvre du plan. À l’évocation de l’ajout d’une taxe spéciale, sans en préciser le taux de taxation, 58 % des citoyens sont d’accord avec la proposition. En indiquant que la taxe serait de 2,7 sous par 100 $ d’évaluation, 68 % des citoyens approuvent la proposition. En citant l’exemple d’une maison unifamiliale évaluée à 250 000 $ pour laquelle la taxe serait de 68,25 $ par an sur 40 ans, le taux d’adhésion est porté à 71 %.

La proposition, sans égard aux coûts, suscite l’adhésion de 93 % de la population. En présentant une augmentation du budget de réalisation de 5 millions de dollars pour compléter le plan de conservation de 2009 et de 10,4 millions de dollars pour l’ajout proposé en 2015, le taux d’appui à la proposition se situe à 84 %.

Un peu moins du tiers de la population affirme connaître le plan de conservation de 2009 mais ceux qui le connaissent l’appuient en majorité. La notoriété de la consultation actuelle sur les boisés en zone urbaine est de 41 %. Par ailleurs, qu’ils en aient entendu parler ou non, l’intérêt envers le sujet est manifeste puisque 73 % se dit très et assez intéressé par les consultations.

En ce qui concerne les moyens de communications, le seul ayant fait l’objet de l’évaluation était le dépliant distribué le 16 mars dernier. Une proportion de 47 % des foyers johannais disent avoir reçu le dépliant.

Quatre des cinq principes énoncés recueillent un appui au-dessus de 8 sur une échelle de 1 à 10. Ces principes sont : la qualité de vie des citoyens doit passer par l’accessibilité et la proximité des milieux naturels; il faut engager la collectivité pour créer des milieux de vie de qualité; il faut engager la collectivité dans un ambitieux projet de verdissement et de reboisement; il faut protéger les boisés en zone agricole contre l’abattage.

Seul le principe faisant état de la création d’un vaste parc nature à rayonnement régional recueille une note légèrement inférieure à 8.

Enfin, il est clair que la conservation des milieux naturels comme les boisés en zone urbaine revêt une grande importance pour les citoyens de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Consultez le rapport final du sondage d’opinion.